Le mystère de l’Église

L’Église – Temple de l’Esprit Saint

L’Église – Temple de l’Esprit Saint

Résumé de cet enseignement :

L’Église est le Temple de l’Esprit Saint. L’Esprit est comme l’âme du Corps Mystique, principe de sa vie, de l’unité dans la diversité et de la richesse de ses dons et charismes.

 » Ainsi l’Église universelle apparaît comme ‘un Peuple qui tire son unité de l’unité du Père et du Fils et de l’Esprit Saint’ (Saint Cyprien, Dom. orat. 23 : PL 4, 535C-536A)  » (Lumen gentium 4).

 

III. L’Église – Temple de l’Esprit Saint

797. « Ce que notre esprit, je veux dire notre âme, est à nos membres, l’Esprit Saint l’est aux membres du Christ, au Corps du Christ, je veux dire l’Église » (Saint Augustin, serm. 267, 4 : PL 38, 1231D). « C’est à l’Esprit du Christ comme à un principe caché qu’il faut attribuer que toutes les parties du Corps soient reliées, aussi bien entre elles qu’avec leur Tête suprême, puisqu’il réside tout entier dans la Tête, tout entier dans le Corps, tout entier dans chacun de ses membres » (Pie XII, Encyclique « Mystici Corporis » : Denzinger 3808). L’Esprit Saint fait de l’Église « le Temple du Dieu Vivant » (2 Corinthiens 6, 16 ; cf. 1 Corinthiens 3, 16-17 ; Éphésiens 2, 21) :

C’est à l’Église elle-même, en effet, qu’a été confié le Don de Dieu. (…) C’est en elle qu’a été déposée la communion avec le Christ, c’est-à-dire l’Esprit Saint, arrhes de l’incorruptibilité, confirmation de notre foi et échelle de notre ascension vers Dieu (…) Car là où est l’Église, là est aussi l’Esprit de Dieu ; et là où est l’Esprit de Dieu, là est l’Église et toute grâce (Saint Irénée, hær. 3, 24, 1).

798. L’Esprit Saint est « le Principe de toute action vitale et vraiment salutaire en chacune des diverses parties du Corps » (Pie XII, encyclique « Mystici Corporis » : Denzinger 3808). Il opère de multiples manières l’édification du Corps tout entier dans la charité (cf. Éphésiens 4, 16) : par la Parole de Dieu, « qui a la puissance de construire l’édifice » (Actes des Apôtres 20, 32), par le Baptême par lequel il forme le Corps du Christ (cf. 1 Corinthiens 12, 13) ; par les sacrements qui donnent croissance et guérison aux membres du Christ ; par « la grâce accordée aux apôtres qui tient la première place parmi ses dons » (Lumen gentium 7), par les vertus qui font agir selon le bien, enfin par les multiples grâces spéciales [appelés « charismes »] par lesquels il rend les fidèles  » aptes et disponibles pour assumer les diverses charges et offices qui servent à renouveler et à édifier davantage l’Église » (Lumen gentium 12 ; cf. Apostolicam actuositatem 3).

 

Les charismes

799. Extraordinaires ou simples et humbles, les charismes sont des grâces de l’Esprit Saint qui ont, directement ou indirectement, une utilité ecclésiale, ordonnés qu’ils sont à l’édification de l’Église, au bien des hommes et aux besoins du monde.

800. Les charismes sont à accueillir avec reconnaissance par celui qui les reçoit, mais aussi par tous les membres de l’Église. Ils sont, en effet, une merveilleuse richesse de grâce pour la vitalité apostolique et pour la sainteté de tout le Corps du Christ ; pourvu cependant qu’il s’agisse de dons qui proviennent véritablement de l’Esprit Saint et qu’ils soient exercés de façon pleinement conforme aux impulsions authentiques de ce même Esprit, c’est-à-dire selon la charité, vraie mesure des charismes (cf. 1 Corinthiens 13).

801. C’est dans ce sens qu’apparaît toujours nécessaire le discernement des charismes. Aucun charisme ne dispense de la référence et de la soumission aux Pasteurs de l’Église.  » C’est à eux qu’il convient spécialement, non pas d’éteindre l’Esprit, mais de tout éprouver pour retenir ce qui est bon  » (Lumen gentium 12), afin que tous les charismes coopèrent, dans leur diversité et leur complémentarité, au  » bien commun  » (1 Corinthiens 12, 7) (cf. Lumen gentium 30 ; Christifideles laici 24).

Catéchisme de l’Église catholique

Article 9 – Je crois à la sainte Église catholique

Paragraphe 2 – L’Église, Peuple de Dieu, Corps du Christ, Temple de l’Esprit Saint

III – L’Église, Temple de l’Esprit Saint

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P22.HTM